Pour la 12ième édition du Prix Jeunes pour l’Environnement, EpE, LCI et les sponsors du Prix invitent les jeunes de moins de 30 ans à faire des propositions sur le sujet suivant :

Consommation : quel message vous ferait basculer ?
Pour changer le comportement de milliers de gens vers l’achat d’un produit ou d’un service meilleur pour l’environnement.

Qu’on le sache ou pas, certains produits ou services sont meilleurs que d’autres en termes d’impacts sur l’environnement tant par les matières premières utilisées que par la production ou la fin de vie du produit. Sans parler du prix du produit ni d’une communication moralisatrice, qu’est-ce qui selon vous, en termes de communication, pourrait faire basculer les choix des consommateurs pour l’environnement?

Vous avez moins de 30 ans ? Proposez-nous des messages, des projets concrets qui vous feraient changer de comportement pour l’achat d’un produit ou d’un service plus respectueux de l’environnement, et feraient changer le comportement de milliers d’autres.

Soyez ambitieux, créatifs et persuasifs !

Plus de 10 000€ de dotation
Les sponsors Kering, Club Med, GreenFlex et Actu-environnement remettront respectivement des prix de 5000€, 3000€, 2000€ et 1000€.

Le Prix en pratique
Les candidats ont jusqu’au 6 mars 2017 pour soumettre leur dossier.
Le règlement, le sujet détaillé et toutes les informations utiles sont disponibles dans la rubrique « Prix EpE 2017″ et sur le blog du Prix http://www.prix-environnement-epe-lci.fr.
Tous les dossiers recevables seront mis en ligne sur le blog du Prix fin mars. Ces candidats recevront un abonnement d’un an à Actu-environnement.

Les quatre finalistes soutiendront leur projet devant un jury composé d’une trentaine de personnes et présidé par une personnalité, acteur emblématique du sujet proposé. Les auditions et la cérémonie de remise des Prix qui s’en suit, sont publiques, l’événement aura lieu en juin 2017 à Paris.

Bonne chance à tous !

Prix Jeunes pour l’Environnement : anciennement Prix EpE-metronews, LCI ayant acheté metronews en 2016