Visit Us On TwitterVisit Us On LinkedinVisit Us On FacebookVisit Us On Youtube

Prix EpE MetroNews

Prix EpE-TF1/LCI 2022

1
AFFICHE EPE LCI 2022

TECH ET TRANSITION ÉCOLOGIQUE
Du low-tech au high-tech, quelles technologies pour réussir ?

Greentech, Agtech, Fintech, Biotech, Foodtech, Medtech, Tech4good… les appellations dans les métiers des technologies fleurissent, boostées par le dynamisme du secteur en pleine croissance. De plus en plus ancrées dans notre quotidien, les innovations technologiques offrent des nouveaux services aux sociétés mais leurs impacts environnementaux posent question. Le débat est maintenant largement ouvert : la transition écologique viendra-t-elle de la tech ou plutôt de changements de comportements et d’usages moins énergivores ? Entre durabilité du high-tech et désirabilité du low-tech, les avis de toutes les parties prenantes sont nombreux et contradictoires.

Cette nouvelle édition du Prix invitait donc étudiants, jeunes diplômés ou actifs de moins de 30 ans à à proposer des solutions ou idées concrètes pour réussir à concilier transition écologique et technologies.

Les auditions finales des candidats présélectionnés et la cérémonie de remise des prix se sont tenues le 14 juin 2022 à l’auditorium de TF1. Présidé par Sarah Pedroza, co-directrice générale de Hello Tomorrow, le jury était constitué d’une vingtaine d’experts, journalistes, représentants d’entreprises et de jeunes ayant été primés dans une édition précédente, qui ont départagé les quatre finalistes sélectionnés sur la vingtaine de dossiers reçus.

EDF, le CNES et Groupe iliad, entreprises membres d’EpE, ont sponsorisé cette 17e édition et remis trois prix d’une valeur respective de 8 000 €, 5 000 € et 3 000 €.

Actu-Environnement a remis aux 4e lauréats un prix d’une valeur de 1 000 €, ainsi qu’un abonnement d’un an à tous les participants ayant déposé un dossier complet.

1er Prix remis par EDF – Paul-Emmanuel Chouc, Mateo Lostanlen et Félix Veith : Pyronear

Accessible et réplicable en exploitant les innovations high-tech dans une démarche low-tech, « Pyronear » propose une solution open-source de détection précoce de départs de feux de forêt. L’idée ? Fournir aux pompiers une solution, clés en main, facilement déployable et maintenable pour être alertés dès les départs de feu.

2e Prix remis par le CNES – Simon Delliaux et Niclas Ingmansson : Kokpit, changeons le monde une couche à la fois

« Kokpit » propose la création d’un service de nettoyage de couches lavables avec un système logistique géré via une application et des box connectés, pour les parents et professionnels de la petite enfance. À travers une application, les clients pourraient s’informer sur la programmation des livraisons et prises en charge.

3e Prix remis par Groupe iliad – Clément Gangneux : L’Atelier du Zéphyr

L’objectif de cette association est de proposer des solutions innovantes auto-construites et adaptées aux besoins en énergie, en développant des appareils pour les besoins courants de l’habitat tels que les poêles à bois. À travers des formations, L’Atelier du Zéphyr met au cœur de son projet la pédagogie afin de permettre à tout le monde de se réapproprier sa consommation d’énergie avec des systèmes simples, faciles à utiliser pour maintenir et réparer.

4e Prix remis par Actu-Environnement – Adèle Legros et Tristan Kerouredan : Netflush

Renseigné et documenté, ce projet s’inscrit dans une démarche low-tech qui vise à la fois à la sobriété et à la résilience en eau potable. Le système de « Netflush » repose sur le développement d’un système de chasse d’eau des sanitaires utilisant les eaux grises de l’habitation (eaux de la douche, éviers…). Ces eaux sont filtrées afin d’assurer une qualité suffisante pour une réutilisation dans la chasse d’eau des sanitaires.

SPONSORS 2022


RÈGLEMENT DU PRIX 2022

2

Esprit général du Prix

L’association française des Entreprises pour l’Environnement (EpE) organise, en partenariat avec TF1/LCI, le Prix Jeunes pour l’Environnement afin de promouvoir la protection de l’environnement parmi la jeune génération, la plus concernée par les changements globaux.

Sujet du Prix 2022

Tech et transition écologique
Du low-tech au high-tech : quelles technologies pour réussir ?

Pour cette 17e édition, nous invitons les candidats à proposer des solutions concrètes pour réussir la transition écologique des acteurs de la tech et de leurs parties prenantes.

Envoyez vos idées inédites, en groupe ou individuellement, en cinq pages (ou 10 000 caractères) maximum accompagnées éventuellement d’un support digital (pitch vidéo, dessins, etc.).

Soyez ambitieux, créatifs et persuasifs !

Conditions de participation

Le Prix Jeunes pour l’environnement EpE-TF1/LCI s’adresse à tout jeune ou groupe de jeunes né(s) après le 18 mars 1992.

Les employés et enfants des employés des structures organisatrices (EpE, TF1/LCI) et des entreprises sponsors ne peuvent pas participer.

Seules les personnes physiques peuvent candidater.

La soutenance finale étant publique, le projet devra pouvoir être communiqué en juin 2022.

Déroulement

La date limite de remise des dossiers est arrêtée au 21 mars 2022 à 8h. Le jury sélectionne les quatre meilleurs dossiers, et prévient leurs auteurs une dizaine de jours avant la cérémonie de remise des prix, qui aura lieu le 14 juin 2022 à Paris.

Afin d’être départagés, les meilleurs dossiers seront présentés oralement par leurs auteurs devant le jury (présence obligatoire, pas de représentation possible). Après délibération du jury, les prix seront remis le même jour aux lauréats, au cours d’une cérémonie à laquelle seront conviés les membres d’EpE et des acteurs reconnus du développement durable en France.

NB : pour les lauréats, seuls seront pris en charge les frais de déplacement en France métropolitaine.

Dotations du prix

Le Prix EpE-TF1/LCI est doté par les sponsors comme suit :

- 1er prix, EDF – 8 000 €

- 2e prix, CNES – 5 000 €

- 3e prix, ILIAD – 3 000 €

- 4e prix, ACTU-ENVIRONNEMENT – 1 000 €

Tous les candidats ayant déposé un dossier recevable recevront un an d’abonnement à Actu-Environnement.

Dossier à remettre

Les rapports peuvent être collectifs. Ils doivent être inédits, rédigés en langue française et non confidentiels.

Le dossier de candidature se compose des pièces suivantes :

1. Un mémoire n’excédant pas 10 000 caractères (espaces compris), soit environ 5 pages, ne dépassant pas 2 Mo et ne comportant pas d’annexes.

En complément du mémoire, un support digital (vidéo n’excédant pas 3 minutes, planche de bande dessinée, dessin de presse) pourra être joint au dossier.

2. Le « Formulaire de remise de dossier » (à télécharger sur http://www.epe-asso.org/prix-epe-lci-2022/), dûment renseigné, présentant le ou les candidats et un résumé du projet.

3. Une photocopie de la carte d’identité du ou des candidats.

Le dossier complet est à envoyer par courriel à prix.epe-lci@epe-asso.org, via une plate-forme d’envoi de gros fichiers si besoin, ou par courrier à Entreprises pour l’Environnement – 50 rue de la Chaussée d’Antin – 75009 Paris.

Critères de sélection des mémoires

Les mémoires seront notamment évalués en fonction des critères suivants :

– Pertinence de la réflexion

– Faisabilité technique, politique, financière, et cohérence des propositions d’actions

– Originalité

– Qualité de la rédaction et de la présentation.

Couverture presse

Par le seul fait de déposer un mémoire, les concurrents s’engagent à apporter leur collaboration à EpE et TF1/LCI pour tout reportage (presse ou audiovisuel) portant sur leur participation à ce concours, notamment dans le cadre du partenariat presse entre EpE et TF1/LCI, qui relayera l’opération auprès du public par plusieurs articles, ainsi que dans le cadre du partenariat internet avec Actu-Environnement.

Prix EpE-LCI 2021

2
AFFICHE EPE-LCI 2021 DEF

La finance, accélérateur de la transition écologique

Comment les acteurs financiers peuvent-ils influencer leurs parties prenantes
pour accélérer la transition écologique ?

Avec une crise environnementale, économique et sanitaire sans précédent, impliquer les acteurs financiers et leurs parties prenantes est plus utile que jamais pour accélérer la transition écologique et énergétique et lutter contre le réchauffement climatique et l’érosion de la biodiversité. Fortement impliqués depuis 2015, les investisseurs ont été les premiers à s’engager collectivement, suivis par les banques, les assureurs, les banques de développement et les autorités financières. Un mouvement de réorientation des capitaux est en cours, il reste cependant du chemin à parcourir, avec un besoin de financements pour atteindre les objectifs des accords de Paris bien plus considérable. Les acteurs financiers ont par ailleurs de nombreux autres leviers pour contribuer à la transformation de nos économies.

Cette nouvelle édition du Prix invitait donc à proposer des solutions (innovations dans les produits, services, épargne, sensibilisation des clients particuliers, dialogue actionnarial pour les entreprises…) qui pourraient stimuler la transition conjointe des acteurs financiers et de leurs parties prenantes.

Les auditions finales des candidats présélectionnés et la cérémonie de remise des prix se sont tenues le 24 juin 2021 à la Maison de la Chimie à Paris. Présidé par Anne-Catherine Husson-Traore, Directrice générale de Novethic, le jury était constitué d’une vingtaine de journalistes, experts, représentants d’entreprises et jeunes engagés de mouvements écologiques qui ont dû départager les cinq finalistes parmi la quarantaine de dossiers reçus.

BNP Paribas, Crédit Mutuel Alliance Fédérale et Amundi, entreprises membres d’EpE, ont sponsorisé cette 16e édition et remis trois prix d’une valeur respective de 8 000 €, 5 000 € et 3 000 €.

Actu-Environnement a remis à la 4e lauréate un prix d’une valeur de 1 000 €, ainsi qu’un abonnement d’un an à tous les participants ayant déposé un dossier complet.

1er Prix remis par BNP Paribas – Alix Dardennes : De l’épargne citoyenne à l’agroécologie
Le rôle central des banques innovantes dans l’accélération de la transition écologique

Le 1er prix récompense le projet d’Alix Dardennes, renseigné et documenté, qui met en avant l’agriculture, au cœur de deux problématiques : la diminution des émissions de gaz à effet de serre et la préservation de la biodiversité, déterminantes pour la pérennité humaine. En abordant les différents freins, dont la difficulté d’accès au foncier, rencontrés par les porteurs de projets non issus du milieu agricole, ce projet propose une combinaison ingénieuse entre le leasing et le BRE (Bail Rural à clauses Environnementales).

2e Prix remis par Crédit Mutuel Alliance Fédérale – Stan Muraczewski : Une boucle vertueuse pour l’agriculture de demain

Le 2e prix a été attribué à Stan Muraczewski pour son projet autour du déploiement d’une agriculture régénératrice. Ambitieux, ce projet propose de mobiliser l’épargne des particuliers afin d’accélérer la conversion des terres en agriculture biologique ou régénératrice. Objectif : atteindre plus rapidement les objectifs climat.
Pour son concepteur, il s’agit de financer massivement « une solution visant une production durable, résiliente et saine pour les hommes et l’environnement ».

3e Prix remis par Amundi – Faïçal Bouafia : ROXHAN
Une plateforme digitale unique pour accélérer le financement des travaux de rénovation

Faïçal Bouafia s’est vu remettre le 3e prix pour sa plateforme digitale  « ROXHAN ». Avec une forte fragmentation et une multiplicité des acteurs et des offres du marché de la rénovation énergétique, le parcours des clients est compliqué. Conséquence : difficile de couvrir l’ensemble des coûts de rénovation en un seul et unique financement. Particulièrement concrète, cette plateforme a pour but d’accélérer le financement des travaux de rénovation en permettant d’optimiser le financement (client), d’avoir un plus grand volume de crédit (banque), plus d’opportunités d’audits (délégataires) et surtout moins d’émissions carbone (planète).

4e Prix remis par Actu-Environnement – Marjorie Garcia : L’investissement participatif bancaire écologique

Le 4e prix a été attribué à Marjorie Garcia pour son projet de crowdfunding labellisés « croissance verte ». Cet investissement participatif permettra aux particuliers d’avoir le choix et la transparence sur leurs placements écologiques au sein de leur banque, experte dans le projet d’épargne. Un projet ambitieux, incitant les banques à faciliter les investissements en faveur de la transition énergétique et écologique.

 

AFFICHE PRIX 2021-bandeau2


 

RÈGLEMENT DU PRIX 2021

Esprit général du Prix

L’association française des Entreprises pour l’Environnement (EpE) organise, en partenariat avec LCI, le Prix Jeunes pour l’Environnement afin de promouvoir la protection de l’environnement parmi la jeune génération, la plus concernée par les changements globaux.

Sujet du Prix 2021

La finance, accélérateur de la transition écologique

Pour cette 16e édition, nous invitons les candidats à proposer des solutions (innovations dans les produits, services, épargne, sensibilisation des clients, dialogue actionnarial pour les entreprises…) qui pourraient stimuler la transition conjointe des acteurs financiers et de leurs parties prenantes.

Envoyez vos idées inédites, en groupe ou individuellement, en cinq pages maximum accompagnées éventuellement d’un pitch vidéo.

Soyez ambitieux, créatifs et persuasifs !

Conditions de participation

Le Prix Jeunes pour l’environnement EpE-LCI s’adresse à tout jeune ou groupe de jeunes né(s) après le 14 mars 1991.

Les employés et enfants des employés des structures organisatrices (EpE, LCI) et des entreprises sponsors ne peuvent pas participer.

Seules les personnes physiques peuvent candidater.

La soutenance finale étant publique, le projet devra pouvoir être communiqué en juin 2021.

Déroulement

La date limite de remise des dossiers est arrêtée au 15 mars 2021 à 00h00. Le jury sélectionne les quatre meilleurs dossiers, et prévient leurs auteurs une dizaine de jours avant la cérémonie de remise des prix, qui aura lieu le jeudi 24 juin 2021 à Paris.

Afin d’être départagés, les meilleurs dossiers seront présentés oralement par leurs auteurs devant le jury (présence obligatoire, pas de représentation possible). Après délibération du jury, les prix seront remis le même jour aux lauréats, au cours d’une cérémonie à laquelle seront conviés les membres d’EpE et des acteurs reconnus du développement durable en France.

NB : pour les lauréats, seuls seront pris en charge les frais de déplacement en France métropolitaine.

Dotations du prix

Le Prix EpE-LCI est doté par les sponsors comme suit :

- 1er prix, BNP PARIBAS – 8 000 €

- 2e prix, CRÉDIT MUTUEL ALLIANCE FÉDÉRALE – 5 000 €

- 3e prix, AMUNDI – 3 000 €

- 4e prix ACTU-ENVIRONNEMENT – 1 000 €

Tous les candidats ayant déposé un dossier recevable recevront un an d’abonnement à Actu-Environnement.

Dossier à remettre

Les rapports peuvent être collectifs. Ils doivent être inédits, rédigés en langue française et non confidentiels.

Le dossier de candidature se compose des pièces suivantes :

1. Un mémoire n’excédant pas 14 000 caractères (espaces compris), soit environ 5 pages, ne dépassant pas 2 Mo et ne comportant pas d’annexes.

En complément du mémoire, un support visuel (vidéo n’excédant pas 3 minutes, bande dessinée d’une planche, dessin de presse) pourra être joint au dossier.

2. Le « Formulaire de remise de dossier » (à télécharger sur http://www.epe-asso.org/prix-epe-lci-2021/), dûment renseigné, présentant le/les candidat(s) et un résumé du projet.

3. Une photocopie de la carte d’identité du/des candidat(s).

Le dossier complet est à envoyer par courriel à prix.epe-lci@epe-asso.org, via une plate-forme d’envoi de gros fichiers si besoin.

Critères de sélection des mémoires

Les mémoires seront notamment évalués en fonction des critères suivants :

– Pertinence de la réflexion,

– Faisabilité technique, politique, financière, et cohérence des propositions d’actions,

– Originalité,

– Qualité de la rédaction et de la présentation.

Couverture presse

Par le seul fait de déposer un mémoire, les concurrents s’engagent à apporter leur collaboration à EpE et LCI pour tout reportage (presse ou audiovisuel) portant sur leur participation à ce concours, notamment dans le cadre du partenariat presse entre EpE et LCI, qui relayera l’opération auprès du public par plusieurs articles, ainsi que dans le cadre du partenariat internet avec Actu-Environnement.

RÈGLEMENT DU PRIX 2020

Esprit général du Prix

L’association française des Entreprises pour l’Environnement (EpE) organise, en partenariat avec LCI, le Prix Jeunes pour l’Environnement afin de promouvoir la protection de l’environnement parmi la jeune génération, la plus concernée par les changements globaux.

Sujet du Prix 2020

Vivons la nature en ville ! Proposez vos solutions pour demain.

Envoyez vos idées inédites, en groupe ou individuellement, en cinq pages maximum accompagnées éventuellement d’un pitch vidéo. Vos propositions favoriseront une meilleure intégration des services écologiques que procure la nature dans les milieux urbains pour faire face au changement climatique, à l’érosion de la biodiversité et aux pollutions. Vos solutions permettront de répondre à une ou plusieurs questions suivantes : la nature en ville pour qui, où, comment, pourquoi…

Soyez ambitieux, créatifs et persuasifs !

Conditions de participation

Le Prix Jeunes pour l’environnement EpE-LCI s’adresse à tout jeune ou groupe de jeunes né(s) après le 23/03/1990.

Les employés et enfants des employés des structures organisatrices (EpE, LCI) et des entreprises sponsors ne peuvent pas participer.

Seules les personnes physiques peuvent candidater.

Les dossiers confidentiels doivent être clairement signalés. La soutenance finale étant publique, le projet devra pouvoir être communiqué en juin 2020.

Déroulement

La date limite de remise des dossiers est arrêtée au 23 mars 2020 à 18h. Le jury sélectionne les quatre meilleurs dossiers, et prévient leurs auteurs une dizaine de jours avant la cérémonie de remise de prix, qui aura lieu le lundi 22 juin 2020.

Afin d’être départagés, les meilleurs dossiers seront présentés oralement par leurs auteurs devant le jury (présence obligatoire, pas de représentation possible). Après délibération du jury, les prix seront remis le même jour aux lauréats, au cours d’une cérémonie à laquelle seront conviés les membres d’EpE et des acteurs reconnus du développement durable en France.

NB : pour les lauréats, seuls seront pris en charge les frais de déplacement en France métropolitaine.

Dotations du prix

Le prix EpE – LCI est doté par les sponsors comme suit :

- 1er prix, VEOLIA – 5 000 €

- 2e prix, CIMENTS CALCIA – 3 000 €

- 3e prix, ERM- 2 000 €

- 4e prix Actu-environnement – 1 000 €

Tous les candidats ayant déposé un dossier recevable recevront un an d’abonnement à Actu-environnement.

Dossier à remettre

Les rapports peuvent être collectifs. Ils doivent être inédits, rédigés en langue française et non confidentiels. Ils seront mis en ligne sur la page Facebook du prix.

Le dossier de candidature se compose des pièces suivantes :

  1. Un mémoire n’excédant pas 14 000 caractères (espaces compris), soit environ 5 pages, ne dépassant pas 2 Mo et ne comportant pas d’annexes.

En complément du mémoire, un support visuel (vidéo n’excédant pas 3 minutes, bande dessinée d’une planche, dessin de presse) pourra être joint au dossier.

  1. Le « Formulaire de remise de dossier » (à télécharger sur http://www.epe-asso.org/prix-epe-lci-2020/), dûment renseigné, présentant le/les candidat(s) et un résumé du projet. Ce résumé de 300 caractères maximum sera ensuite mis en ligne par EpE.
  2. Une photocopie de la carte d’identité du/des candidat(s).

Le dossier complet est à envoyer par courriel à prix.epe-lci@epe-asso.org, via une plate-forme d’envoi de gros fichiers si besoin.

Critères de sélection des mémoires

Les mémoires seront notamment évalués en fonction des critères suivants :

– Pertinence de la réflexion,

– Faisabilité technique, politique, financière, et cohérence des propositions d’actions,

– Originalité,

– Qualité de la rédaction et de la présentation.

Couverture presse

Par le seul fait de déposer un mémoire, les concurrents s’engagent à apporter leur collaboration à EpE et LCI pour tout reportage (presse ou audiovisuel) portant sur leur participation à ce concours, notamment dans le cadre du partenariat presse entre EpE et LCI, qui relayera l’opération auprès du public par plusieurs articles, ainsi que dans le cadre du partenariat internet avec Actu-Environnement.

Les lauréats du prix Jeunes pour l’environnement EpE – LCI 2020 s’engagent notamment à rédiger avant la remise des prix une tribune reprenant les principaux points de leur projet, que LCI pourra publier s’il le désire.

Prix Jeunes pour l’Environnement EpE-TF1/LCI

1

Le Prix Jeunes pour l’Environnement EpE-TF1/LCI vous donne l’occasion, étudiants, jeunes diplômés ou actifs de 15 ans à moins de 30 ans, d’apporter une réponse concrète pour mieux connecter vos convictions écologiques et votre actuelle ou future activité professionnelle.

Vous avez carte blanche pour composer, individuellement ou en groupe, un dossier de 5 pages (ou 10 000 signes maximum), accompagné si vous le souhaitez d’un support digital.

Évaluation des projets

Le jury multidisciplinaire évalue les projets en deux phases, en fonction de quatre critères : l’originalité, la pertinence et la cohérence de la réflexion et des propositions d’actions, la qualité de la rédaction et de la présentation et enfin la faisabilité technique, politique et financière.

Il est composé de 20 à 30 membres ayant un lien fort avec l’environnement et d’horizons variés : des représentants d’entreprises (sponsors), des journalistes (LCI et Actu-Environnement), des mouvements de jeunes engagés, des lauréats de précédentes éditions du Prix, des professeurs de l’enseignement supérieur et de la recherche en développement durable, des experts de la communication…

17 000 € de dotations

Ce prix est sponsorisé chaque année par 4 entreprises qui remettent respectivement aux lauréats 8 000 €, 5 000 €, 3 000 € et 1 000 €. Tous les participants ayant déposé un dossier complet gagnent également un abonnement d’un an à Actu-Environnement.

Calendrier

Chaque année, les candidatures sont ouvertes de mi-décembre à mi-mars, les auditions et la cérémonie de remise des prix se déroulant au mois de juin.

Découvrir les lauréats du Prix 2022

 

Règlement du Prix EpE 2017

Esprit général du Prix
L’association française des Entreprises pour l’Environnement (EpE) organise, en partenariat avec LCI, le Prix Jeunes pour l’Environnement afin de promouvoir la protection de l’environnement parmi la jeune génération, la plus concernée par les changements globaux.

Sujet du Prix 2017
Consommation : quel message vous ferait basculer ? Qu’on le sache ou pas, certains produits ou services sont meilleurs que d’autres en termes d’impacts sur l’environnement tant par les matières premières utilisées que par la production ou la fin de vie du produit. Sans parler du prix du produit ni d’une communication moralisatrice, qu’est-ce qui selon vous, en termes de communication, pourrait faire basculer les choix des consommateurs pour l’environnement?

Vous avez moins de 30 ans ? Proposez-nous des messages, des projets concrets qui vous feraient changer de comportement pour l’achat d’un produit ou d’un service plus respectueux de l’environnement, et feraient changer le comportement de milliers d’autres.

Soyez ambitieux, créatifs et persuasifs !

Conditions de participation
Le Prix Jeunes pour l’environnement EpE-LCI s’adresse à tout jeune ou groupe de jeunes né(s) après le 06/03/1987.

Les employés et enfants des employés des structures organisatrices (EpE, LCI) et des entreprises sponsors ne peuvent pas participer.

Seules les personnes physiques peuvent candidater.
Les dossiers confidentiels doivent être clairement signalés. La soutenance finale étant publique, le projet devra pouvoir communiquer en juin 2017.

Déroulement
La date limite de remise des dossiers est arrêtée au lundi 6 mars 2017 à 18h. Le jury sélectionne les quatre meilleurs dossiers, et prévient leurs auteurs une dizaine de jours avant la cérémonie de remise de prix, qui aura lieu mi-juin 2017.

Afin d’être départagés, les meilleurs dossiers seront présentés oralement par leurs auteurs devant le jury (présence obligatoire, pas de représentation possible). Après délibération du jury, les prix seront remis le même jour aux lauréats, au cours d’une cérémonie à laquelle seront conviés les membres d’EpE et des acteurs reconnus du développement durable en France.
NB : pour les lauréats, seuls seront pris en charge les frais de déplacement en France métropolitaine.

Dotations du prix
Le prix EpE – LCI est doté par les sponsors comme suit :
- 1er prix, Kering – 5 000 €
– 2ème prix, Club Med – 3 000 €
– 3ème prix, GreenFlex – 2 000 €
– 4ème prix Actu-environnement – 1 000 €
Tous les candidats ayant déposé un dossier recevable recevront un an d’abonnement à Actu-environnement.

Dossier à remettre
Les rapports peuvent être collectifs. Ils doivent être inédits, rédigés en langue française et non-confidentiels. Ils seront mis en ligne sur le blog.

Le dossier de candidature se compose des pièces suivantes:

1. Un mémoire relié n’excédant pas 40 000 caractères (espaces compris), soit environ 10 à 12 pages, ne dépassant pas 2 Mo et ne comportant pas d’annexes.
En complément du mémoire, un support visuel (vidéo n’excédant pas 2 minutes, bande dessinée d’une planche, dessin de presse) pourra être joint au dossier.

2. Le « Formulaire de remise de dossier » (à télécharger sur http://www.epe-asso.org), dûment renseigné, présentant le/les candidat(s) et un résumé du projet. Ce résumé de 300 caractères maximum sera ensuite mis en ligne par EpE.

3. 3. Une photocopie de la carte d’identité du/des candidat(s).

Le dossier complet devra être envoyé par courrier avant le lundi 6 mars 2017 (le cachet de la poste faisant foi) à : Entreprises pour l’Environnement – Prix EpE-LCI 50, rue de la Chaussée d’Antin – 75009 PARIS

Simultanément, le dossier devra être envoyé par courriel à cette adresse, via une plate-forme d’envoi de gros fichiers si besoin.

Critères de sélection des mémoires
Les mémoires seront notamment évalués en fonction des critères suivants :
– Pertinence de la réflexion,
– Faisabilité technique, politique, financière, et cohérence des propositions d’actions,
– Originalité,
– Qualité de la rédaction et de la présentation.

Couverture presse
Par le seul fait de déposer un mémoire, les concurrents s’engagent à apporter leur collaboration à EpE et LCI pour tout reportage (presse ou audiovisuel) portant sur leur participation à ce concours, notamment dans le cadre du partenariat presse entre EpE et LCI, qui relayera l’opération auprès du public par plusieurs articles, ainsi que dans le cadre du partenariat internet avec Actu-Environnement.

Les lauréats du prix Jeunes pour l’environnement EpE – LCI 2017 s’engagent notamment à rédiger avant la remise des prix une tribune reprenant les principaux points de leur projet, que LCI pourra publier s’il le désire.

Prix EpE-LCI 2017

Choisi chaque année par les entreprises membres et les représentants d’EpE et de LCI, le sujet porte sur une problématique environnementale actuelle, au cœur des réflexions des entreprises partenaires. Ce prix interroge chaque année les jeunes de moins de trente ans de tous domaines sur une question d’environnement. La communication responsable est le thème retenu pour l’édition 2017 :

Consommation : quel message vous ferait basculer ?
Proposez-nous des messages, des projets concrets qui feraient changer le comportement de milliers de consommateurs pour l’achat d’un produit ou d’un service meilleur pour l’environnement.

Le jury, présidé par Sylvia Amicone, journaliste et présentatrice de l’émission « Tous acteurs du changement » sur LCI est un jury multidisciplinaire composé de 25 membres. Les quarante-sept projets retenus ont été évalués sur leur originalité, leur faisabilité, leur pertinence et leur présentation. Suite à un processus d’évaluation rigoureux en plusieurs étapes, les quatre finalistes ont soutenu leur projet le 19 juin au Conseil économique, social et environnemental (CESE) à Paris.

Jean-Dominique Senard, Président d’EpE, et Président du groupe Michelin et Thierry Thuillier, Président de LCI, ont salué et félicité les lauréats pour la qualité de leur travail et pour leur engagement personnel.

Le groupe Kering, Club Med, GreenFlex et Actu-Environnement ont sponsorisé cette 12ème édition du Prix EpE-LCI.

1er Prix: Coline Nelson, My Water Can

Coline Nelson, une globetrotteuse, curieuse et entrepreneuse, a reçu le premier prix, d’une valeur de 5000€, offert par Kering, pour son projet d’application « My Water Can ». Le jury a particulièrement apprécié la personnalité dynamique de Coline.

My Water Can est une application mobile ludique dont le but est de récolter de l’eau pour arroser et faire grandir ses plantes. L’utilisateur gagne de l’eau chaque fois qu’il change ses habitudes de vie et de consommation pour des gestes responsables. Il prend conscience de son impact sur l’environnement par la croissance de sa plante.

http://www.prix-environnement-epe-lci.fr/2017/03/my-water-can.html

2ème Prix: Charlotte Cupillard, Joséphine Leenhardt, Alice Perseval, Valentine Roques et Alice Tenbrundel, RS’œufs

Charlotte Cupillard, Joséphine Leenhardt, Alice Perseval, Alice Tenbrundel, Valentine Roques ont reçu le deuxième prix d’une valeur de 3 000 euros, offert par Club Med, pour leur projet RS’œufs. Elles sont toutes cinq étudiantes à NEOMA Business School à Reims. Le jury a apprécié la simplicité du projet RS’œufs et l’engagement des lauréates.

C’est l’histoire d’une bande d’amis qui en avaient assez des chiffres incompréhensibles sur les œufs et des conditions d’élevage des poules. Pour mettre fin à la souffrance des poules pondeuses, leur projet est de bannir les œufs de poules élevées en cage et au sol de toutes les enseignes de grande distribution et de toutes les enseignes de restauration en France – d’ici 2020 pour les œufs de catégorie 3 et d’ici 2025 pour les œufs de catégorie 2.

http://www.prix-environnement-epe-lci.fr/2017/03/0-ou-1-le-choix-malin-by-rs-oeufs.html

3ème Prix: Coralie Saenz, Ma vie En vert

Coralie Saenz a reçu le troisième prix d’une valeur de 2 000 euros, offert par GreenFlex, pour son projet de téléréalité « Ma vie en vert ».

Une idée nouvelle pour suivre de manière ludique les changements de comportement.
Coralie imagine « Ma vie en vert », une téléréalité plongée dans le quotidien de plusieurs familles se lançant dans la transition énergétique pour mieux communiquer sur l’urgence de la transition énergétique, sans effrayer le consommateur et montrer au plus grand nombre que les réflexes sont accessibles à tous les foyers et faciles à mettre en place. En plus de ce programme diffusé sur une chaîne nationale, une application serait créée pour rendre accessible des informations sur les familles, leur projet, leurs objectifs et le suivi des bilans carbone. On y retrouverait également les bons gestes qu’elles ont mis en place et les conseils indiqués pendant l’émission.

http://www.prix-environnement-epe-lci.fr/2017/03/ma-vie-en-vert.html

4ème Prix: Benjamin Le Tarnec et Alexander Murphy, L’arbre à pâtes

Alexander Murphy, réalisateur passionné de vidéo, et Benjamin Le Tarnec, ingénieur, ont reçu le quatrième Prix d’une valeur de 1 000 euros, offert par Actu-Environnement, pour leur projet de documentaire « L’arbre à pâtes ». Le jury a apprécié la volonté pédagogique de ce duo créatif.

« Citadins parisiens lambda » c’est comme ça que se définissent Alexander Murphy et Benjamin Le Tarnec. Amis d’enfance, tous deux sensibles à l’environnement, mais mangeurs de plats industriels, ils se sont demandé comment une telle rupture avec leur environnement avait pu s’installer. Avec la conviction que le citadin est réellement déconnecté de son environnement, Alexander et Benjamin souhaitent réaliser le reportage « L’arbre à Pâtes » sur cette déconnexion qu’ils perçoivent. L’idée de ce reportage est avant tout de comprendre l’évolution historique et sociologique qui a caractérisé pendant plus d’un demi-siècle la manière de produire et de consommer.

http://www.prix-environnement-epe-lci.fr/2017/03/l-arbre-a-pates.html

 

Règlement du Prix EpE 2016

Esprit général du Prix
L’association française des Entreprises pour l’Environnement (EpE) organise, en partenariat avec le media d’information metronews, le Prix EpE-metronews afin de promouvoir la protection de l’environnement parmi la jeune génération, la plus concernée par le changement climatique.

Sujet du Prix 2016
Vous avez moins de 30 ans ? De nouveaux modèles de développement émergent pour répondre au changement climatique et à la demande croissante en ressources : choisissez une ressource, un produit ou un domaine spécifique et proposez-nous un projet ou un modèle écologiquement vertueux et créateur de valeur.
Soyez original(e), concret(e) et réaliste !

Conditions de participation
Le Prix EpE-metronews s’adresse à tout jeune né après le 07/03/1986.

Les employés et enfants des employés des structures organisatrices (EpE, metronews) ne peuvent pas participer. Possibilité aux employés des entreprises sponsors de participer, hors Direction Développement Durable du siège.

Déroulement
La date limite de remise des dossiers est arrêtée au lundi 7 mars 2016 à 18h. Le jury sélectionne les trois meilleurs dossiers, et prévient leurs auteurs une dizaine de jours avant la cérémonie de remise de prix, qui aura lieu le 13 juin 2016.

Afin d’être départagés, les meilleurs dossiers seront alors défendus oralement par leurs auteurs devant le jury (présence obligatoire, pas de représentation possible). Après délibération du jury, les prix seront remis le même jour aux lauréats, au cours d’une cérémonie à laquelle seront conviés les membres d’EpE et les principaux acteurs du développement durable en France.
NB : pour les lauréats, seuls seront pris en charge les frais de déplacement en France métropolitaine.

Actu-Environnement dote un prix supplémentaire.

Un prix du public sera également attribué au dossier qui aura obtenu le plus de votes du public sur le blog http://prix.epe-metronews.over-blog.com. Les votes seront ouverts du 1er avril au 1er juin 2016.

Dotations du prix
Le prix EpE – metronews est doté par les sponsors comme suit :
– 1er prix, Michelin – 5 000 €
– 2ème prix, Rexel – 3 000 €
– 3ème prix, ArjoWiggins Graphic – 2 000 €
– Prix supplémentaire, Actu-Environnement- 1 000 € + 1 an d’abonnement
– Prix du public : la récompense est essentiellement une large mise en visibilité du projet.

Dossier à remettre
Les rapports peuvent être collectifs. Ils doivent être inédits et rédigés en langue française.
Le dossier de candidature se compose des pièces suivantes:

1. Un mémoire relié n’excédant pas 40 000 caractères (espaces compris), soit environ 10 à 12 pages, ne dépassant pas 2 Mo et ne comportant pas d’annexes.
En complément du mémoire, un support visuel (bande dessinée d’une planche, dessin de presse, vidéo n’excédant pas 2 minutes) pourra être joint au dossier.

2. Le « Formulaire de remise de dossier » (à télécharger sur http://www.epe-asso.org), dûment renseigné, présentant le/les candidat(s) et un résumé du projet. Ce résumé de 300 caractères maximum sera ensuite mis en ligne par EpE et permettra aux internautes de voter pour leur projet préféré.

3. Une photocopie de la carte d’identité du/des candidat(s).

Le dossier complet devra être envoyé par courrier avant le Lundi 7 mars 2016 (le cachet de la poste faisant foi) à :
Entreprises pour l’Environnement – Prix EpE-metronews
50, rue de la Chaussée d’Antin – 75009 PARIS

Simultanément, le dossier devra être envoyé par courriel à cette adresse, via une plate-forme d’envoi de gros fichiers si besoin.

Critères de sélection des mémoires
Les mémoires seront notamment évalués en fonction des critères suivants :
– Pertinence de la réflexion,
– Faisabilité technique, politique, financière, et cohérence des propositions d’actions,
– Originalité,
– Qualité de la rédaction et de la présentation.

Couverture presse
Par le seul fait de déposer un mémoire, les concurrents s’engagent à apporter leur collaboration à EpE et metronews pour tout reportage (presse ou audiovisuel) portant sur leur participation à ce concours, notamment dans le cadre du partenariat presse entre EpE et le media d’information metronews, qui relayera l’opération auprès du public par plusieurs articles, ainsi que dans le cadre du partenariat internet avec Actu-Environnement.

Les lauréats du prix EpE – metronews 2016 s’engagent notamment à rédiger avant la remise des prix une tribune reprenant les principaux points de leur projet, que le media d’information metronews pourra publier s’il le désire.

Prix EpE-metronews 2016

REDUIRE, REUTILISER, RECYCLER, RECREER
De nouveaux modèles de développement émergent pour répondre au changement climatique et à la demande croissante en ressources.
Choisissez une ressource, un produit ou un domaine spécifique.
Proposez-nous un projet ou un modèle écologiquement vertueux et créateur de valeur.
Soyez original(e), concret(e) et réaliste !

 

La soutenance et la remise des prix ont eu lieu eu le 13 juin 2016 au Pavillon de l’Eau à Paris. Jean-Dominique Senard, Président du Groupe Michelin et Président d’EpE, et Catherine Nayl, Présidente de Metronews, saluent les lauréats pour la qualité de leur travail et pour leur engagement personnel.

Le jury, présidé par Cécile Ostria, Directrice de la Fondation Nicolas Hulot, était composé d’économistes, d’experts sur le sujet, d’enseignants d’établissements supérieurs, de chercheurs, des sponsors, de journalistes et de membres de metronews et d’EpE.

Le 1er prix de 5000€, offert par Michelin, est revenu à Pauline PETIT, pour son dossier « Café des Spores ».

© Annabelle PRIN-COJAN / EpE

© Annabelle PRIN-COJAN / EpE

Le Café des Spores propose aux agriculteurs et aux particuliers de réutiliser un déchet abondant, le marc de café, pour en faire une production alimentaire locale et de haute qualité : des champignons ! Plus exactement des pleurotes et des shiitakés. Pauline Petit envisage de développer son activité sur la formation et la sensibilisation aux enjeux de l’économie circulaire et de l’agriculture locale. Elle souhaite créer à plus long terme une filière courte entièrement bio, transformer les champignons, et élargir son périmètre de vente qui est jusque-là limité à Toulouse et ses environs. A travers le projet de Pauline, le jury encourage toutes les initiatives de ce type à se développer.

Le 2ème prix de 3000€ a été remis par Rexel à Eléonore BLONDEAU, pour son projet « Cleancup, la meilleure façon de boire ».

© Annabelle PRIN-COJAN / EpE

© Annabelle PRIN-COJAN / EpE

Créée en octobre 2015, Cleancup veut éviter que les 4 milliards de gobelets en plastiques ne soient jetés chaque année en France.
Eléonore Blondeau, jeune diplômée de l’EM Lyon Business School, se lance dans ce projet à la fois technique et novateur.
Cleancup est une fontaine à eau proposant des verres réutilisables et un système de lavage automatique. Plus économique et écologiqu, Cleancup se positionne comme une alternative aux gobelets en plastique dont l’interdiction est prévue pour 2020. L’offre est destinée aux campus, aux entreprises et aux collectivités.

Le 3ème prix, offert par ArjoWiggins Graphic, a récompensé Benjamin CARON, pour son projet « Sésame ».

© Annabelle PRIN-COJAN / EpE

© Annabelle PRIN-COJAN / EpE

Futur diplômé de Master 2 en communication visuelle, Benjamin constate durant un stage aux USA que ses collègues déjeunent généralement à l’extérieur, qu’ils perdent du temps pour acheter des repas pas équilibrés contenus dans beaucoup d’emballages. Pire, les collègues ne partagent pas de moments conviviaux à l’heure du déjeuner. De retour en France, il observe les mêmes comportements. Benjamin réfléchit à une solution gagnant-gagnant pour les cuisiniers et les gourmets. Ainsi il imagine Sésame, une plateforme qui met en relation ceux qui aiment cuisiner avec ceux qui consomment. L’idée est une recette gagnant-gagnant : les cuisiniers vendent leur plat fait maison à leurs collègues qui bénéficient d’un repas moins cher et plus équilibré. Tel un « Blablacar du repas », Sésame réunit ceux qui souhaitent manger plus sainement, économiser de l’argent, réduire leur production de déchets d’emballage ou encore tisser des liens et peut-être cuisiner à leur tour.

Le 4ème prix, offert par Actu-Environnement, a récompensé Thomas BELLOCQ, pour son projet « L’abattoir urbain ».

© Annabelle PRIN-COJAN / EpE

© Annabelle PRIN-COJAN / EpE

Thomas Bellocq, architecte, dresse un état des lieux de nos modes de vie et de l’organisation de nos sociétés du Moyen-Âge à nos jours. Ce bilan l’amène à penser à un autre modèle pour l’avenir. Inspirer du FOODMET à Anderlecht près de Bruxelles, il souhaite relocaliser les abattoirs dans les zones urbaines. Il imagine un projet innovant dans le respect de la biodiversité et de nos habitudes de consommation modernes.
L’abattoir urbain réinvente les campagnes, transporte les activités agricoles en ville, mélange les populations. L’abattoir urbain « dé diabolise » le secteur et les métiers actuels qui s’y rattachent en créant un écosystème connecté et vertueux. L’abattoir urbain propose un circuit de production alimentaire court et durable là où la demande est en croissance : dans les grandes villes.bitieux et innovant, il a séduit le jury par son inspiration et son ambition.