L’ENVIRONNEMENT DANS LA GESTION DES ENTREPRISES

Guide des organismes d’analyse sociétale – 2001

image_rapports51

Qui sont les organismes qui évaluent votre performance sociale, environnementale et éthique ?

Quelles méthodes et quels critères utilisent-ils pour construire les fonds et indices « éthiques » ?

Ces dernières années, de multiples fonds et indices boursiers éthiques, socialement responsables ou de Développement durable ont vu le jour, et, aujourd’hui ce sont plus de 1500 milliards d’euros qui sont placés selon des critères éthiques dans le monde.

Cette évolution, qui intéresse déjà le législateur, promet de bouleverser le paysage de l’analyse financière traditionnelle. En effet, les entreprises soucieuses d’intégrer ces fonds, doivent s’organiser face à l’afflux de questionnaires d’évaluation en provenance d’organismes aussi divers que méconnus.

Tout comme les entreprises, les gestionnaires de fonds et autres investisseurs s’interrogent sur la qualité et les moyens d’analyse de ces agences de rating, instituts de recherche et autres conseillers en investissement éthique :

Qui sont les organismes qui évaluent les entreprises selon leur
« performance sociétale »?
Quelles sont leurs méthodes ?
Sur quels critères sont créés les fonds et indices « socialement
responsables » ?

Ce Guide des organismes d’analyse sociétale, publié par l’ORSE, EpE et l’ADEME apporte des réponses précises à ces questions et dresse un panorama des organismes d’analyse représentatifs de ce mouvement.

Rapport final du Congrès franco-allemand IAI 1998

image_rapports36

ECONSENSE et ENTREPRISES pour l’ENVIRONNEMENT sont des associations d’entreprises qui cherchent à définir ensemble et à promouvoir les moyens les plus efficaces pour parvenir à un Développement durable répondant aux besoins actuels sans compromettre la satisfaction des besoins des générations futures.

Le congrès IAI 98 « Industrie et Approche Intégrée de l’Environnement », le premier congrès européen sur le Développement durable dans l’industrie, s’est tenu les 26 et 27 mai 1998 au Palais des congrès de Strasbourg.

Le 26 mai l’adjoint au Maire de Strasbourg ainsi que les deux ministres de l’environnement allemande, Madame Angela MERKEL et française, Madame Dominique VOYNET, ont participé à la session d’ouverture. Elles ont aussi participé à la table ronde qui a suivi avec MM. Francis MER, Président d’Entreprises pour l’Environnement, RAY, Président des Amis de la Terre, Rainer GROHE, Président de la Commission Politique Environnementale de l’Association fédérale de l’industrie allemande et Otto RENTZ, Directeur de l’Institut franco-allemand de Recherche sur l’Environnement à l’Université de Karlsruhe.

Vade-mecum sur le management environnemental – 1997

image_rapports29

Son but est de permettre aux responsables d’entreprises ou d’établissements d’appréhender en un temps très limité les enjeux et les modalités de la mise en place d’un système de management de l’environnement et d’évaluer l’intérêt éventuel d’une certification par une tierce partie.

L’entreprise ne peut plus se développer, ou même se maintenir, sans prendre en compte l’impératif de protection de l’environnement. Dans ce nouveau domaine, il s’agit aussi de gérer le plus efficacement possible.

Ce vade-mecum est destiné à sensibiliser le chef d’entreprise sur l’intérêt du management environnemental et à expliquer simplement les critères des dispositifs de reconnaissance de ce management que constitue la certification ISO 14001 ou l’adhésion à l’Eco-Audit.