Thématiques

CHANGEMENT CLIMATIQUE

Président : Séverin FISCHER (BNP PARIBAS)

Cette commission travaille sur les voies et moyens de la trajectoire des émissions décidée par l’Accord de Paris, à travers les stratégies des entreprises membres, leurs engagements volontaires, l’évolution de leurs métiers.

L’Accord de Paris ayant fixé un objectif de « zéro émission nette bien avant la fin du XXIème siècle », la commission réfléchit sur les solutions les plus efficaces pour réduire massivement les émissions de gaz à effet de serre, tout en préservant la croissance économique mondiale et le développement humain. Parmi ces solutions figurent par exemple les mécanismes de fixation de prix pour les émissions de gaz à effet de serre.

Elle permet aux entreprises de travailler en connaissance de l’évolution des autres secteurs de l’économie, et favorise l’adoption et l’atteinte d’engagements ambitieux. Enfin, ces échanges croisés stimulent l’innovation et les coopérations entre entreprises.

Elle a par ailleurs constitué plusieurs groupes de travail :

  • Economie circulaire :
    Les travaux de ce groupe, qui ont débuté en 2014, se poursuivent depuis janvier 2016 au sein de la Commission Ressources. Ce groupe de travail s’intéresse à la transition des modes de production-consommation, d’un système linéaire (extraction, transformation/production, consommation, déchets) vers un système inspiré des écosystèmes naturels, limitant les impacts sur l’environnement et notamment sur les ressources à chaque étape de la vie des produits et services.
  • Adaptation au dérèglement climatique :
    Ce groupe a achevé le cycle des présentations des actions des membres et a préparé, en partenariat avec l’ONERC, une publication (Les entreprises et l’adaptation au changement climatique) qui a été lancée le 3 avril 2014, peu après la publication du rapport du GIEC consacré à ce sujet.
  • Gestion des déchets et effet de serre :
    Le groupe a terminé ses travaux : le protocole Déchets a été publié sur le site du WRI.
  • Financement des investissements de réduction des émissions :
    EpE et plusieurs de ses membres financent le programme de recherche lancé par le CIRED avec d’autres partenaires sur l’étude d’un mécanisme de financement innovant au niveau international. Ils participent au Comité de Pilotage du programme.

 

 

RESSOURCES

Présidente : Hélène LEBEDEFF (VEOLIA)

La pression accrue de l’humanité et de l’économie mondiale sur les ressources naturelles crée de nouveaux risques pour les entreprises, et de nouvelles attentes à l’égard des entreprises.
Dans ce contexte, la gestion optimisée des ressources et l’économie circulaire apparaissent comme des modèles plus efficaces d’organisation pour les entreprises et les villes, compatibles avec la mondialisation de l’économie.
Cette commission explore ces risques, les réponses possibles et les modèles initiés par ses membres.
Un groupe est dédié à la question de l’eau.

BIODIVERSITE

Présidente : Nathalie DEVULDER (RTE)

Depuis janvier 2017, la commission présidée par Nathalie Devulder, Directrice Développement Durable de RTE, a initié un nouveau cycle de réflexion sur le changement d’échelle : comment massifier les actions en faveur de la biodiversité et intégrer la biodiversité aux décisions stratégiques des entreprises.

  • A la lecture des rapports RSE des entreprises, la biodiversité ne fait encore que peu partie des stratégies des entreprises. Pourtant les enjeux de biodiversité sont liés aux enjeux environnementaux déjà traités tels que le changement climatique, l’eau, la pollution. La récente loi biodiversité en France, le congrès mondial de l’UICN ou encore les Objectifs de Développement Durable (ODD) insistent sur le rôle des acteurs économiques dans la préservation de la biodiversité et des services écosystémiques et sur l’urgence de modifier les modèles de développement actuels.

    La biodiversité étant dans son principe même systémique, les solutions individuelles ne sont pas suffisantes. Il est nécessaire de développer des stratégies territoriales inter-entreprises qui permettent d’appréhender l’ensemble des systèmes vivants et des services écosystémiques. C’est-à-dire que la RSE doit être en partie mutualisée avec d’autres acteurs du territoire.

    L’intégration de la biodiversité à son modèle économique représente de vrais challenges pour les entreprises. A commencer par le besoin de flexibilité et d’adaptation par rapport aux conséquences de l’érosion de la biodiversité dont il est difficile d’anticiper les effets.

     

  • Le sujet de la biodiversité est complexe à appréhender car il met en jeu de nombreux mécanismes, milieux et acteurs. Quelle que soit l’activité de l’entreprise celle-ci a des impacts directs ou indirects sur la biodiversité. Après avoir travaillé sur méthodes, outils, indicateurs et partenariats pour mieux appréhender et gérer les impacts directs, la commission travaille sur l’amélioration de la prise en compte des impacts indirects des entreprises sur la biodiversité, c’est-à-dire sur la gestion des impacts tout au long de la chaine de valeur. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication fin 2016 : http://www.epe-asso.org/entreprises-et-biodiversite-gerer-les-impacts-sur-la-chaine-de-valeur-novembre-2016/
  • La commission travaille aussi sur les services rendus par les écosystèmes et la vulnérabilité potentielle des entreprises à leur dégradation.

Voir les publications d’EpE sur la biodiversité : http://www.epe-asso.org/biodiversite/

ENVIRONNEMENT ET SANTE

Président : Jean-Christophe BLIGNY (SANOFI)

Gestion des risques sur la santé humaine et son écosystème

  • Cette commission se positionne à l’interface entre les opérationnels des entreprises et le monde de la santé : écotoxicologues, médecins, scientifiques, associations. Elle explore les processus de gestion des risques et des incertitudes des impacts potentiels, directs ou indirects, des entreprises sur la santé des personnes et de l’environnement, avec une logique de préservation des écosystèmes. La commission effectue une veille sur les problématiques émergentes et travaille à la réduction des risques.
  • La dernière publication issue des travaux des trois dernières années «  Santé & Environnement : dialoguer avec les parties prenantes », a été présentée à PRODURABLE 2016.

 

La Commission a par ailleurs constitué des groupes de travail :

  • Communication vers le consommateur sur les aspects environnementaux : Quelle information donner au consommateur ? Comment lui parler d’environnement-santé ? Comment changer le comportement du consommateur ?
  • Mesurer et piloter l’empreinte Eau : à partir des pratiques des membres, ce groupe a travaillé sur les méthodes de comptage de l’eau, utilisée et/ou rejetée par les entreprises. Le groupe a terminé ses travaux par le lancement de la publication « Mesurer et piloter l’eau » le 22 avril 2015.