COMMISSION BIODIVERSITE

Présidente : Nathalie DEVULDER (RTE)

Depuis janvier 2017, la commission présidée par Nathalie Devulder, Directrice Développement Durable de RTE, a initié un nouveau cycle de réflexion sur le changement d’échelle : comment massifier les actions en faveur de la biodiversité et intégrer la biodiversité aux décisions stratégiques des entreprises.

  • A la lecture des rapports RSE des entreprises, la biodiversité ne fait encore que peu partie des stratégies des entreprises. Pourtant les enjeux de biodiversité sont liés aux enjeux environnementaux déjà traités tels que le changement climatique, l’eau, la pollution. La récente loi biodiversité en France, le congrès mondial de l’UICN ou encore les Objectifs de Développement Durable (ODD) insistent sur le rôle des acteurs économiques dans la préservation de la biodiversité et des services écosystémiques et sur l’urgence de modifier les modèles de développement actuels.

    La biodiversité étant dans son principe même systémique, les solutions individuelles ne sont pas suffisantes. Il est nécessaire de développer des stratégies territoriales inter-entreprises qui permettent d’appréhender l’ensemble des systèmes vivants et des services écosystémiques. C’est-à-dire que la RSE doit être en partie mutualisée avec d’autres acteurs du territoire.

    L’intégration de la biodiversité à son modèle économique représente de vrais challenges pour les entreprises. A commencer par le besoin de flexibilité et d’adaptation par rapport aux conséquences de l’érosion de la biodiversité dont il est difficile d’anticiper les effets.

     

  • Le sujet de la biodiversité est complexe à appréhender car il met en jeu de nombreux mécanismes, milieux et acteurs. Quelle que soit l’activité de l’entreprise celle-ci a des impacts directs ou indirects sur la biodiversité. Après avoir travaillé sur méthodes, outils, indicateurs et partenariats pour mieux appréhender et gérer les impacts directs, la commission travaille sur l’amélioration de la prise en compte des impacts indirects des entreprises sur la biodiversité, c’est-à-dire sur la gestion des impacts tout au long de la chaine de valeur. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication fin 2016 : http://www.epe-asso.org/entreprises-et-biodiversite-gerer-les-impacts-sur-la-chaine-de-valeur-novembre-2016/
  • La commission travaille aussi sur les services rendus par les écosystèmes et la vulnérabilité potentielle des entreprises à leur dégradation.

Voir les publications d’EpE sur la biodiversité : http://www.epe-asso.org/biodiversite/