Simple, positif et inspirant dans sa conception, les Good Life Goals permettent à chacun de jouer un rôle pour la construction d’un futur meilleur ; en suggérant des actions individuelles que chaque personne peut entreprendre pour contribuer aux Objectifs de Développement Durable (ODD). Pour chacun des 17 ODD, les Good Life Goals proposent cinq actions qui touchent aux modes de vie.

Les traductions ont été réalisées à temps pour la 4eme Assemblée UN Environnement, à Nairobi, au Kenya où les Good Life Goals seront présentées. WBCSD et UN Environnement ont été accompagné par leur réseau de partenaires au Brésil (CEBDS), en Colombie (CECODES) et en France (Entreprises pour l’Environnement EpE).

Les Good Life Goals apportent aux entreprises une toute nouvelle manière d’appréhender les ODD, en les reliant aux actions, aux activités et aux modes de vie de leurs clients. Cette compréhension peut aider les marques à s’impliquer plus efficacement auprès de leurs clients, de leur usage des produits et des services afin de générer un effet positif sur les ODD.

Les Good Life Goals peuvent être exploités pour orienter le développement de nouveaux produits et services encourageant des modes de vie plus durables. Ils aident les entreprises à comprendre comment leurs produits et services impactent les modes de vie des gens et à identifier les opportunités d’innovation. Les entreprises peuvent utiliser les Good Life Goals pour déterminer comment rendre leur offre de produits et services mieux en phase avec les ODD.

Les Good Life Goals sont également pour les entreprises un outil simple leur permettant d’impliquer leurs collaborateurs dans un large panel d’activités internes, promouvant une sensibilisation accrue des ODD et une culture d’entreprise en cohérence avec l’Agenda 2030 des Nations Unies.

Julian Hill-Landolt, Directeur des Modes de vie Durables à WBCSD, explique: « Les entreprises adaptent leurs stratégies en fonction des ODD, mais cela n’est pas toujours évident d’impliquer les collaborateurs et les clients dans cette transformation. Les Good Life Goals peuvent aider les entreprises à comprendre comment leurs produits et services sont liés aux 17 ODD, et en retour leur permettre d’engager, d’impliquer et d’inspirer leurs communautés à des modes de vie plus durables. Ces traductions nous permettent de débuter une discussion avec plus de 3,5 milliards de personnes, dans leur propre langue, pour des actions individuelles afin de contribuer à la réalisation des ODD. »

Marina Grossi, Présidente de CEBDS au Brésil, note : « Nous avons vu au travers des Good Life Goals une excellente opportunité pour créer et développer une prise de conscience des ODD auprès du public, et particulièrement du rôle que chacun peut jouer pour mettre en œuvre ces buts dans leur vie courante. Nous avons développé une campagne sur les réseaux sociaux, nommée « la vie que nous voulons », qui est une invitation pour nos abonnés à nous envoyer des photos de leur façon d’appliquer les ODD dans leur vie sur une durée de 17 semaines. Je suis certaine que cette campagne peut faire réfléchir les gens sur leur façon d’agir pour un monde meilleur. »

Selon Jaime Moncada Bernal, Directeur du Capital Naturel au CECODES en Colombie : « Les Good Life Goals permettent aux entreprises de communiquer vis-à-vis des ODD avec leurs principales parties prenantes d’une façon simple et facile à comprendre. Cela aide aussi les entreprises à impliquer leurs employés et leurs parties prenantes, stimulant les projets de soutien aux ODD. »

Claire Tutenuit, Déléguée Générale d’EpE, Entreprises pour l’Environnement, analyse : « Notre travail actuel sur la neutralité carbone confirme l’importance du changement d’échelle du comportement du consommateur. Les Good Life Goals iront sans aucun doute faciliter la compréhension des changements nécessaires. Nous avons été heureux de participer à leur traduction en français. »

Les Good Life Goals, initiées en septembre 2018, ont été créées par une organisation multipartite entre Durables et l’Education et Futerra, soutenue par les gouvernements japonais et suédois représentés par le SEI (Stockholm Environment Institute) et l’IGES (Institute for Global Environmental Strategies), ainsi que l’UNESCO, l’ONU Environnement et le WBCSD.

Les traductions des Good Life Goals en 6 langues ; Allemand, Chinois, Espagnol, Français, Japonais et Portugais Brésilien sont disponibles sur WBCSD’s SDGhub, incluant une présentation des Good Life Goals (résumant les travaux et les points clé à retenir), un kit de communication média et réseaux sociaux, une courte vidéo inspirante sur le pouvoir des actions collectives, une animation mettant en scène les 17 émojis Good Life Goals et les 17 émojis individuels animés, et des fichiers imprimables (cartes postales).

Vous trouverez téléchargeables ci-dessous (en français):

  • Une courte présentation des Good Life Goals
  • La description des 17 Good Life Goals
  • Le manuel explicitant en détail, l’origine des Good Life Goals, leur fonctionnement, leur contenu et les cas d’utilisation.